Archisonies est né de l’association CLE, créée en 2006 suite à l’expérimentation sonore et théâtrale « L’envers du visible »
C.L.E est un acronyme à double sens. Car une Composition Libre pour un Edifice pose toujours la difficulté d’obtenir des « pass ». Autorisations administratives, contraintes d’accès. Chaque lieu est un trésor gardé. Notre démarche est d’en solliciter l’accès et d'y proposer, le temps d’une résidence, une expérimentation sonore, théâtrale ou de performance
 
Une musique, un lieu, une dramaturgie
Le choix de travailler sur des espaces non prédestinés à la représentation musicale ou théâtrale, exige de développer des approches transdisciplinaires.
Il faut se glisser dans le lieu, proposer des relations imaginaires. Pour ce faire, nous photographions, dessinons, croquons, écoutons, visitons ses usagers, récoltons leurs petites histoires, leurs archives.
Lieu intime, lieu ample, nous procédons parfois à un relevé topographique, en dressons les plans. Les pincements, les élargissements préconisent des dispositions, des mises en scène.

Nous tentons d’y créer de nouveaux outils qui permettent d' en saisir telle ou telle caractéristique.

De l’ensemble de cette recherche nait un fil rouge. Une trame dramaturgique. Un évènement. Le notre, celui du lieu.
 
Utopie
Il n’est pas ici question de faire de « l’immersif » sonore dans des lieux banalisés, de diffuser tout de suite, de nous penser comme productivistes. Archisonies est une utopie. Nous proposons un lieu d’expériences, un lieu de pensées. De faire corps avec le lieu, de s’y risquer.
 
Production
La production suppose un travail de résidence dans chaque lieu. Cette démarche, peu usuelle nécessite des savoirs faire. Chaque projet s’entoure d’une équipe artistique spécifique.
Certains projets peuvent voyager de lieu en lieu, nécessitant un travail d'adaptation.



Ont collaboré ou collaborent actuellement aux créations de la compagnie :

Jean-Philippe Velu / Directeur artistique, architecte, compositeur
Alexis Morel / Compositeur, comédien et flûtiste
Maki Watanabe / Danseuse
Camille Riquier / Scénographe
Aleth CF / Lumière
F. Savate / Programmation informatique-IA

Maylis Nouvellon / Sociologue de la culture
Nicolas Archimbault / Documentariste anthropologue
Adrien Buchet / Photographe d'architecture
Frédéric Ambroisine / Photographe, vidéaste


Trio expérimental Locus
MeÏr Cohen, Chim Nwabueze, Silence
Images : Adrien Cohen Ollivier

Administration :
Sarah Caillaud, Christine Sécher